Terrains océaniens : enjeux et méthodes


Ce livre a pour ambition d’ouvrir le(s) dialogue(s) entre chercheurs en sciences humaines et sociales – chercheurs expérimentés et jeunes chercheurs – dont le « terrain de recherche » se situe en Nouvelle-Calédonie et dans la région (Wallis & Futuna, Hawai’i, Vanuatu..) sur leurs façons de faire de la recherche. Ce dialogue passe par une série de questions croisées (entre disciplines et approches) sur les questions de politique, d’approche et d’éthique du terrain. Existe-t-il des spécificités liées au terrain, à la discipline, à l’objet, au contexte institutionnel de l’enquête ? De quel poids pèsent les questions politiques ? Orientent-elles les travaux, les démarches, les questionnements, les postures du chercheur ? Et qu’en est-il de l’effet du contexte spécifique – géographique, historique, politique, scientifique, etc. – duquel participe le chercheur ? Les contributions réunies dans ce livre répondent à ces interrogations en prenant en compte les enjeux de temporalité et de construction du “terrain” et ouvrent sur les dimensions réflexives et épistémologiques associées. Enfin, les thèmes de l’implication des chercheurs en sciences sociales et de l’application de leurs recherches, du point de vue de la définition même du terrain de l’enquête, permettent un retour sur l’enjeu à la fois politique, scientifique et éthique crucial qui parcourt notre réflexion et cet ouvrage, à savoir la question de la décolonisation de la recherche en Nouvelle-Calédonie et au-delà.

  • Auteur.e.s : Fillol, V. et Le Meur P.-Y. (sous la dir. de)
  • Date : 2014
  • Ville et éditeur : Paris, L’Harmattan