Stéphanie Geneix-Rabault

Maître de conférences
Pluralités linguistiques et culturelles d’Océanie : création, description, valorisation, formation

Biographie

Une approche plurielle aux contours musicaux
En tant que plurilingue expérimentant depuis mon enfance les nombreuses voix/voies des musiques (des chants intimes aux performances publiques de bals en fest-noz, de concerts en festivals), les questions musilinguistiques font partie intégrante de mon vécu et me paraissent particulièrement signifiantes sur les plans scientifiques. Mes années doctorales ont été rythmées par des enquêtes régulières sur les terrains océaniens, notamment lors des festivals des arts mélanésiens et du Pacifique, adossées à une formation universitaire en ethnomusicologie et en linguistique (Paris IV-La Sorbonne-LACITO-CNRS). Cette formation a d’une part nourri mon désir d’interdisciplinarité, ce désir de combiner plusieurs approches, de marier ensembles différentes disciplines pour qu’elles s’enrichissent et se fécondent mutuellement ; d’autre part, celui de transposer certaines méthodes linguistiques à l’étude de systèmes musicaux. La description du langage musical est en plusieurs points comparable au travail sur les structures de base d’une langue.
Cette approche transversale définit ma recherche, ses questionnements, ses contours et son organisation. Musilinguiste-ethnomusicologue, mes recherches sur les langues et cultures océaniennes participent à la création de ressources multilingues en/sur les langues océaniennes, avec une focalisation particulière sur les productions artistiques et la littérature orale. Elles visent également à une meilleure contextualisation didactique des enseignements et pratiques en milieu scolaire.

Financement

  • 2017-2018 : À travers chants. Recherche-action ERALO-UNC et DENC, financée par le Hautsariat de la Nouvelle-Calédonie, la DENC et l’UNC.

Encadrements

  • 2017 : Mémoire M1-Master EOP (UNC).
  • 2013-2014 : A. Kasovimoin, L’éveil aux langues kanak et océaniennes. Vers une prise en compte de la diversité culturelle et linguistique en Nouvelle-Calédonie, mémoire de M2 Master Francophonie, Plurilinguismes et Médiations Interculturelles, UNC, Université de Rennes 2, Nouméa, 67 pages. [dir. V. Fillol et S. Geneix-Rabault].
Dernières publications
  • DOTTE, A.-L. ; GENEIX-RABAULT, S. ; VANDEPUTTE-TAVO, L., (2017). « Noumea at the Crossroad of New Caledonian Multilinguialism: Diasporas and Linguistic Norms », in Pacific Languages in Diaspora, Amerasia Journal, 13-32.
  • GENEIX-RABAULT, S., 2017. « Musiques kanak en mouvement : contextes, enjeux et institutionnalisation en Nouvelle-Calédonie », in « Construire des « patrimoines en mobilité » : acteurs, circuits, réseaux », Revue Autrepart, Paris, IRD-Sciences sociales du sud.GENEIX-RABAULT, S., 2017. « Francophonies océaniennes dans le multilinguisme. Créativité littéraire et voix contemporaines slamées : contextes, enjeux et mises en voix (Nouvelle-Calédonie) », in PFERSMANN, A et PORCHER-WIART, T. (dir.), Francophonies océaniennes, revue Interculturel Francophonies.
  • COLOMBEL-TEUIRA, C. ; FILLOL, V. ; GENEIX-RABAULT, S. ; VANDEPUTTE-TAVO, L., UNC/CNEP/DGLFLF, Pratiques plurilingues et artistiques à Nouméa : où sont les langues de France. Rapport de recherche, décembre 2016.
  • COLOMBEL-TEUIRA, C., FILLOL, V., GENEIX-RABAULT, S. (dir.), 2016. Littéracies en Océanie : enjeux et pratiques, L’Harmattan, Collection Portes Océanes.
    GENEIX-RABAULT, S., 2016. « Des premiers écrits religieux en langues kanak aux créations littéraires et musicales contemporaines : historique et réalisations en Nouvelle-Calédonie », in PARIZET, S. (dir.), La Bible dans les littératures du monde, Paris-Ouest-Nanterre, Les éditions du Cerf.
  • GENEIX-RABAULT, S., 2016. « Mu kwâ, ngoo kwâ ! Chantons, chantez les langues enchantées ! » in COLOMBEL-TEUIRA, C., FILLOL, V., GENEIX-RABAULT, S. (dir.), Littéracies en Océanie : enjeux et pratiques, L’Harmattan, Collection Portes Océanes.